Comment entretenir un puits ?

Un puits est un dispositif mis en place pour puiser l’eau d’une source souterraine. Ce dispositif est généralement construit pour servir de point d’eau, essentiellement dédié à un usage domestique. L’eau d’un puits assure notamment les besoins en eau d’arrosage (jardin, potager), de nettoyage (voiture, meubles de jardin) ou d’alimentation des toilettes et lave-linge. Creusé ou classique, ce forage traditionnel présente des risques de contamination importants. Un entretien régulier s’impose.

Les réglementations en vigueur concernant les eaux de puits

Les autorités sanitaires sont très strictes concernant la construction d’ouvrages comme les puits. En effet, les eaux qui proviennent du sous-sol ne subissent aucun traitement préalable. Elles sont souvent de mauvaise qualité et impropres à la consommation. L’eau du puits, même à faible profondeur, peut contenir des germes comme des bactéries, des parasites et des virus. Ces germes sont nuisibles à la santé et peuvent entraîner diverses maladies. 

Pour ces raisons, le Ministère de la Santé recommande un prélèvement régulier de l’eau du puits pour analyse, ainsi qu’un entretien régulier de l’ouvrage. Les consignes ministérielles concernent à la fois un traitement chimique et physique de type filtration, désinfection et « déferrisation » ou « démanganisation ». Ces interventions doivent exclusivement être confiées à un professionnel comme Forapulse, habilitées et inscrites dans un carnet sanitaire. Une analyse bactériologique et chimique complète de l’eau est aussi requise avant le début de tout autre traitement.

Désinfecter l’eau du puits

Pour désinfecter l’eau d’un puits traditionnel, on utilise généralement des produits spéciaux qui permettent d’éliminer toutes sortes de parasites, bactéries et virus. La méthode classique consiste à verser 4 L d’eau de javel pour 3 m de hauteur d’eau dans un puits. On utilise ensuite un boyau d’arrosage pour bien mélanger la solution. Une fois cette opération réalisée, on actionne tous les robinets jusqu’à ce que l’eau sente l’eau de javel. Ensuite, on les referme pendant environ 12h. Ce délai passé, on laisse de nouveau l’eau couler jusqu’à ce que l’odeur de chlore disparaisse définitivement. Cependant, il est conseillé de ne pas évacuer l’eau javellisée dans l’évier car elle pourrait tuer les bactéries bénéfiques qui permettent le bon fonctionnement des fosses septiques. Il est également primordial de s’assurer que le puits ne contient pas de matières organiques en décomposition.

Vider le puits

La vidange est une solution qui convient particulièrement pour nettoyer un puits très pollué. Pour cela, on utilise une pompe à gros débit. Une fois que le puits est vide, on réalise un nettoyage mécanique ou manuel (à l’aide d’un grattoir) pour brosser les pierres et les buses et éliminer les algues et les mousses. Par la même occasion, on cimente aussi les pièces descellées. Mais le plus important consiste à curer le fonds du puits pour ôter tout corps étranger, matière végétale ou animale ainsi que tous types de débris qui s’y entassent. 

Pour conclure, l’entretien régulier d’un puits assure son bon fonctionnement et la qualité de l’eau qui en ressort. L’idéal, c’est de réaliser une veille hebdomadaire pour garantir le bon état de l’ouvrage et de tous ses équipements.