Comment faire une demande de refinancement de crédit hypothécaire

Avec la réduction des taux d’intérêts, nombreux sont les emprunteurs qui optent pour le refinancement de leur crédit hypothécaire. Certains souscripteurs ayant eu des taux variables se retrouvent avec un taux de 0 %. Vous pouvez vous aussi effectuer un refinancement de votre prêt hypothécaire, en vue de bénéficier de taux d’intérêt plus intéressants. Ce guide vous accompagne dans votre projet en vous indiquant le fonctionnement de l’opération ?

Qu’entend-t-on par refinancer son crédit ?

Le refinancement consiste au remplacement d’un prêt en cours par un autre crédit, vous permettant de bénéficier de modalités plus avantageuses. Au moment de faire une demande de prêt, le taux d’intérêt appliqué par l’établissement financier prêteur dépend des taux en vigueur. Toutefois, il faut noter que ces derniers varient considérablement en fonction de la période. Actuellement, les taux accordés sont très bas. De ce fait, il serait intéressant de refinancer votre emprunt. Vous avez la possibilité d’utiliser un simulateur de refinancement de crédit hypothécaire pour bien préparer votre projet.

A qui s’adresser pour refinancer son crédit hypothécaire ?

Pour faire une demande de refinancement, vous pouvez vous rapprocher tout d’abord de votre banque. Même si elle vous propose un taux de crédit moins avantageux que ceux que vous pouvez retrouver sur le marché, elle accepte généralement de vous accorder un refinancement. En effet, les établissements financiers ne gagnent pas d’intérêts en accordant ce type de prêt à leurs clients, toutefois, ils préfèrent fidéliser leur clientèle. Dans la mesure où votre banque refuse votre demande, il est possible de transférer l’emprunt vers une autre société de prêt, qui vous propose un taux intéressant.

Comment réussir son refinancement de prêt hypothécaire ?

Avant de refinancer votre crédit, il est important de bien préparer l’opération qui peut ne pas être à votre avantage dans certains cas. En effet, la résiliation d’un contrat hypothécaire avant l’échéance implique l’application d’une pénalité. La somme à payer peut être plus importante que les économies obtenues avec la baisse du taux. De plus, vous devez tenir compte des dépenses administratives liées au nouvel emprunt comme les frais juridiques d’évaluation. Pensez à faire appel à un conseiller en hypothèque pour évaluer la situation.