Le moteur Qwant lance son tournoi référencement naturel

 

Le monde du référencement a été l’objet d’une petite révolution, et – a notre grand étonnement – ça ne vient pas du côté de Mountain View !

Le moteur de recherche Européen Qwant, leader autoproclamé de la protection de la vie privée de ses internautes, a innové avec une innovation incongrue : un concours de référencement.

Le défi des SEO est de se pointer le plus haut possible dans la page de résultat du moteur de recherche avec le mot clé “Qwanturank”, avec un nouveau nom de domaine.

L’innovation ici ce n’est pas la mise en place d’un concours de positionnement : les vieux SEO ont déjà rencontré un ou plusieurs concours tels que “mangeur de cigogne”. L’innovation ici est que le concours est lancé par le moteur lui-même ; et ça, ce n’est jamais vu.

Pour quel but ? 

Une opération de publicité ? 

La question se pose. Le moteur Qwant manque énormément d’utilisateurs. Il n’est encore qu’un nain sur le marché de la recherche Internet, et doit faire du bruit pour garder l’espoir de survivre. Ce concours peut-il être une campagne de publicité ?

Une entreprise de séduction vers le monde du Search ? 

Une image redorée du moteur envers la population du SEO ? Effectivement, Qwant ayant raté son démarrage il y a 6 ans de cela, il s’était mal engagé auprès de bon nombre de référenceurs avec une communication totalement inconséquente. Le concours pourrait assouplir son image auprès d’une tribu au sein de laquelle de nombreuses personnes sont captivées à ce type de jeu.

Un but d’amélioration ? 

Oui. Les moteurs de recherche aspirent à évoluer vers de plus en plus de pertinence ; pour ça, soit ils s’appuient sur leurs ressources internes, soit ils utilisent les spécialistes du SEO qui tenteront d’éprouver les limites du système. En scrutant leurs stratégies, les algorithmes évolueront vers plus de pertinence. Mais … Qwant est un désert ; quasiment aucun utilisateur, donc aucun réel enjeu de positionnement pour les SEO. Il fallait donc les appâter à se pencher sur ces algorithmes, c’est chose faite avec Qwanturank et ses milliers d’euros de récompense.