Réguler sa vitesse est indispensable

La sécurité routière est l’un des thèmes qui sont le plus souvent abordés par nos dirigeants, ils essayent en effet tour à tour de trouver les meilleurs solutions pour l’améliorer et que le nombre de décès dus à des accidents de la route diminue. Ainsi le code de la route évolue, on devient plus regardants sur le taux d’alcoolémie, on contrôle mieux la consommation de drogues qu’avant et on met en place des limitations de vitesse spécifiques pour certaines routes. De cette façon on constate qu’il y a des progrès et, même s’il existe encore des conducteurs qui roulent trop vite ou qui prennent le volant après avoir bu, de nets progrès se font ressentir.

Le respect des limites de vitesse

Depuis le 1e juillet 2018, la vitesse est limitée non plus à 90 km par heure mais à 80, sur les routes secondaires. Les français, pour un bon nombre d’entre eux, ont trouvé cela parfaitement justifié et en ont félicité ceux qui ont pris cette décision. Mais d’autres ont moins apprécié et ont même eu des difficultés pour s’y conformer pour de bon. Mais un radar indicateur de vitesse a été disposé dans de nombreux endroits, pour vérifier que le nouvelle règle était bien appliquée, ce qui entraîné des amendes pour les automobilistes peu scrupuleux qui voulaient continuer à rouler à l’allure habituelle.

Mieux se comporter sur la route

Le point négatif qui peut subsister sur les routes et en particulier les autoroutes, c’est l’incivilité de certains conducteurs et la conduite dangereuse d’autres. Or ce dernier point est lui aussi critique pour ce qui concerne l’amélioration de la sécurité routière. Malgré le risque qu’ils font courir aux autres, ces automobilistes peu respectueux devraient pourtant savoir que si leur façon de conduire occasionne un accident, ils en subiront les conséquences eux aussi directement et parfois aussi durement, voire pire, que ce qu’auront à subir ceux qu’ils entraînent avec eux dans ce cauchemar.